Gwennaëlle Le Grand – Basse/Chant

C’est par amour du cheval que la « p’tite normande » du groupe prends ses 1er cours de solfège et musique à l’âge de 9 ans. Et oui, ses parents ne pouvant l’emmener aux cours d’équitation en plus de tous les cours de sports qu’elle pratiquait déjà, c’est finalement sur la musique qu’elle se rabat.
Et c’est pour ne pas faire comme son grand frère qu’elle choisira l’accordéon. Pour une fois, cet esprit de contradiction lui sera de bon augure…

Dès 12 ans, elle anime seule ou en groupe (avec L’école Musicale du Val de Saire et l’orchestre K’Danse pendant 8 ans) toutes sortes de manifestations allant du musette à la variété internationale. Curieuse de nature, elle s’essaye également à la guitare folk et à la batterie.

En 2000, elle repousse son départ à l’étranger pour intégrer le groupe « Cocktail Le Plaisir » (variété) en tant que chanteuse, mais 6 mois plus tard, c’est parti mon kiki et c’est au pays de Heidi qu’elle posera pour quelques temps ses valises.

Là, elle enrichit son répertoire grâce à de multiples voyages, rencontres et expériences (pour ne pas dire expérimentations!) musicales: duos classiques, folkloriques, variété allemande et internationale, création de concerts à thème pour publique étranger (Origines de l’accordéon et du bal « musette », 60aire du débarquement, Les chansons réalistes en allemand…)

Elle s’initie parallèlement au chant chorale et perfectionne sa technique vocale en solo en participant
à la création des « Weibraïschens » (chorale de femmes), ainsi qu’à l’organisation et l’accompagnement d’importants rassemblements de chorales mixtes avec orchestre classique. C’est également à cette période qu’elle se familiarise avec la musique country très répandue là-bas.

Elle rentre en France fin 2002 pour finalement s’installer en Bretagne en juillet 2003. La musique dépassant les barrière de la langue, elle fait rapidement la connaissance de nombreux groupes et artistes régionaux. Parmi eux le « Groupe des Chapelles » (trad. Breton/irlandais) et « Lonesome Day » (trad. Country) avec qui elle fait un bout de chemin, ainsi que Maxique Piolot (chanteur humaniste) et les « Marins des Abers » (trad. marins).

Décembre 2005, elle rejoint « RoXanne » à la basse et au chant. Devenu accro au Rock-Blues, c’est sans hésiter qu’elle accepte, en 2007, de participer à l’aventure Ice Cream avec Requin.

Photos bonus

Les commentaires sont clos.